Le blog

Bienvenue dans la gazette de la Tribu ! Ressources, conseils pratiques, débriefing des événements organisés par P.Factory, interviews d’entrepreneurs… on parie que vous trouverez votre bonheur !

Ressources startup

10 pistes pour financer sa startup sans lever de fonds !

mer. 31 Jan 2018

Ahh la recherche de financement... Un sacré programme pour tout bon startuper qui se respecte ! Chez P.Factory nous savons bien à quel point ce sujet est brûlant. Alors parlons-en !

Si tu es une startup en manque de money, tu es probablement en train de chercher des idées pour financer ton développement. D’ailleurs, tu t’es sans doute mis en tête de faire une grosse levée de fonds parce que tu as vu des amis startupers le faire avant toi ou pire, tu as lu sur un webzine que c’était LA meilleure chose à faire ! Et bien détrompe toi jeune sioux, il existe au moins 10 autres solutions pour financer sa startup sans lever de fonds et on te les donne tout de suite ! Tiens-toi prêt, il n’y a pas de solution miracle dans cet article, mais on t’embarque pour 8 minutes de lecture en-ri-chis-sante.

Levée de fonds : une étape pour toutes les startups ? Pas si sûr !

Pour commencer, il nous semble essentiel de rappeler les deux raisons, selon nous, pour lesquelles toutes les entreprises n’ont pas vocation à lever des fonds.

1. Qu’est-ce qui peut bloquer une levée de fonds ?

  • Raison 1 : Un fonds d’investissement en amorçage espère multiplier ses investissements par dix.

On s’explique : sur 10 investissements en moyenne, les fonds font face à 7 échecs, 2 moyens et 1 succès. Il n’y a donc qu’un seul investissement qui fait la rentabilité du fonds. Le fonds doit donc au minimum espérer pouvoir multiplier par 10 son investissement pour avoir une chance de s’y retrouver. Or, certains types d’entreprises ne peuvent pas obtenir cette valorisation malgré leur belle croissance. Par exemple, les sociétés de service. Ce qui n’enlève rien au mérite des entrepreneurs qui développent une belle boite de services.

  • Raison 2 : Sans traction et sans données, c’est trop tôt !

La traction correspond à la dynamique dans laquelle est la startup, en fonction de la croissance de son chiffre d’affaires, de son portefeuille clients, utilisateurs etc… Elle permet de valider l’intérêt des investisseurs. Ainsi, si la startup est à un stade peu mature et sans données, lever des fonds n’est pas la bonne solution ! Il vaut mieux repousser la levée, qui sera de toutes façons jugée trop prématurée par les potentiels investisseurs. En allant trop tôt à leur rencontre, vous aurez perdu du temps et collé une mauvaise image sur votre startup.

Maintenant que les bases sont posées, voici les deux cas pour lesquels nous jugeons qu’une levée de fonds sera pertinente. Et « oh surprise », dans les deux cas, la présence de chiffre d’affaires est indispensable 😉

2. Les 2 critères qui peuvent déclencher une levée de fonds

  • La startup a une bonne traction.

Deux cas peuvent démontrer que la startup est sur le bon chemin :
– Son CA est en croissance mais pas assez pour couvrir ses charges.
– Son point d’équilibre n’est pas encore atteint et il lui manque du cash.
Il est donc pertinent de lever des fonds pour pouvoir atteindre ce fameux point d’équilibre !

  • Le business model de la startup est démontré…

…A petite échelle ! Si elle avait plus d’argent elle pourrait augmenter sa force commerciale et donc augmenter sa croissance. Dans ce cas, la levée de fonds est évidente ! C’est d’ailleurs le type de levée le plus facile à concrétiser.

Tu ne réunis pas (encore ?) tous les critères pour une levée de fonds. Alors comment peux-tu financer ta startup ?

Si ta startup n’a ni traction ni business model qui a fait ses preuves alors voilà nos 10 options pour te financer sans levée de fonds !

1. Pense à Pôle Emploi !

Quand tu seras entrepreneur, tu n’auras pas le droit aux indemnités chômage si tu échoues. Alors, utilise Pôle Emploi comme il faut pour t’aider à te lancer !

– Si tu es salarié, ne démissionne jamais pour monter ta boite, mais négocie une rupture conventionnelle. Pendant 24 mois, tu toucheras une indemnité chômage qui te sera bien utile pour compenser l’absence de rémunération dans les premiers mois de ton projet. Cela fonctionne aussi après un CDD ou un contrat d’apprentissage si tu es étudiant.

– Tu peux aussi demander à bénéficier de l’ACRE, dispositif par lequel Pôle Emploi te verse « pour solde de tout compte » 45% des indemnités chômage auxquelles tu aurais eu droit sur les 24 prochains mois. C’est bien utile pour se lancer et constituer un capital de départ.

2. Fais du chiffre d’affaires !

Ça parait bê-bête comme conseil mais il y a un triple intérêt :

– Ça t’apporte du cash

– Ça appuie le fait que des gens sont prêts à payer pour ton offre

– Ça met en confiance tes partenaires

Le chiffre d’affaires doit être ta première obsession pour l’avenir et la prospérité de ta startup !

3. Finance toi grâce à tes clients !

Règle numéro uno : tout ce qui est gratuit n’a pas de valeur. Donc :

– Fais-toi payer tes acomptes. Surtout si ton client est un grand groupe ! S’il n’est pas prêt à payer un acompte, on te laisse imaginer l’évolution de votre relation…

– Fais des Proof Of Concept (POC) payants. Un POC payant est une garantie de faire entrer un peu d’argent et surtout une motivation supplémentaire pour que le client te propose un contrat plus tard. Malheureusement, nous avons eu trop d’exemples de sociétés qui faisaient faire des POC gratuits à toutes les startups rencontrées, sans jamais donner suite. Cela permet aussi de valider l’engagement du client sur le projet, et la capacité de votre interlocuteur à engager des budgets.

– Propose à tes clients de cofinancer ton développement en échange de réductions.

– Préfère les paiements annuels aux mensuels, cela te permettra une trésorerie plus importante.

– Adopte le business model de la distribution. C’est l’exemple de Voyage Privé qui paye ses prestataires uniquement après avoir encaisser ses ventes. C’est le graal qui t’assurera une belle trésorerie.

4. Fais du crowdfunding :

Bien entendu tu ne peux pas en attendre des milliards. Il s’agit surtout d’un excellent outil de marketing qui permet de tester la réaction du consommateur et l’appétence pour ton produit. Mieux encore ? L’argent que tu en tireras permettra de déclencher bien plus facilement des prêts auprès d’organismes comme BPI France qui demande un minimum de chiffre d’affaires avant de prêter. A terme, cela peut même crédibiliser une éventuelle levée de fonds pour la suite !

5. Gagne des concours

Attention, tous les concours ne se valent pas. Nous pensons qu’il y a deux types de concours intéressants :

– Ceux qui font gagner de l’argent, au minimum 10 000 €.

– Ceux qui ont un beau jury composé de décideurs que tu rêves de contacter.

L’avantage est qu’il existe beaucoup de concours utiles dans tous les domaines. En les sélectionnant méticuleusement, sans t’éparpiller, tu auras des résultats. Chez P.Factory, nous suivons tous les concours et alertons nos startups uniquement lorsqu’un concours est réellement pertinent pour elles.
Notre petit conseil en plus : le Club Open Innovation PACA, soutenu par P.Factory, met en relation les Grands Groupes qui lancent des appels à projets avec les startups avec lesquelles ils pourraient faire du business. C’était par exemple le cas pour Bouygues Immobilier avec la startup Ween.

6. Pense aux Crédits d’Impôts Recherche (CIR)…

S’il y a des ingénieurs et de la techno dans ta startup, tu peux encaisser jusqu’à 30% des dépenses de recherche (jusqu’à 100 millions d’euros). Mais attention, ton dossier devra être préparé à la perfection ! Pour ça, n’hésite pas à faire appel à un professionnel.

7. …Et aux Crédits d’Impôts Innovation (CII) !

Sur le même modèle du CIR, tu pourras financer 20% de tes dépenses relatives à l’innovation avec un plafond pouvant aller jusqu’à 400 000 €/an. Intéressant non ?

8. Envisage d’obtenir le statut Jeunes Entreprises Innovantes

Si le profil de ta startup colle aux critères, ce statut te permet de bénéficier d’exonérations fiscales et sociales. Envie de postuler ? Dans ce cas, comme pour les CIR et CII, nous te conseillons de faire appel à des spécialistes car le risque de contrôle fiscal est élevé !

9. Lie-toi avec la BPI France

C’est le passage obligatoire pour une startup, la BPI est ton amie ! Cet organisme se considère comme une porte d’entrée dans l’univers de la Startup. C’est le premier financeur des entrepreneurs après Pôle Emploi. Pour t’aider, en fonction du profil de ta startup, elle mettra à ta disposition :

– Des subventions (bourses French Tech, Aides à la Faisabilité, PRI etc.)

– De prêts (prêt d’amorçage, prêt amorçage innovation, PI-FEI etc.)

10. Récolte des prêts d’honneur

Beaucoup d’acteurs de l’écosystème sont prêts à t’aider et investir dans ton projet, à savoir :

– Les incubateurs

– Les aides locales

– Le Réseau Entreprendre

– Les plateformes d’initiatives locales

– Certaines banques

Oui, oui, on a bien dit les banques ! Pratiquement toutes les banques bénéficient de dispositifs de prêts garantis par la BPI ou le Fonds Européen d’Investissement (FEI) qui leur permettent d’obtenir jusqu’à 70% de remboursement en cas d’échec. De plus, le FEI leur interdit de prendre une caution personnelle, donc la banque raisonne sur une perte potentielle de 30% uniquement.
Notre petit conseil en plus : attention au prêt avec caution personnelle. Selon nous, c’est la limite que l’entrepreneur ne doit pas franchir. Ne donne jamais ta caution personnelle, un drame est vite arrivé !

Maintenant que tu as nos 10 solutions entre tes mains de startuper averti, il va falloir que tu fasses le tri et que tu actionnes les bons leviers au bon moment pour ne pas t’épuiser.
On sait que c’est difficile de s’y retrouver mais la priorité c’est le développement de ton business, pas le jeu de piste du financement. Chez P.Factory notre métier est d’accompagner au mieux les startups, de les orienter et les envoyer au bon endroit au bon moment. Donc si tu as besoin de notre aide jeune sioux, contacte nos grands manitous, écris-nous ton histoire et ton projet ici et rejoins notre tribu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informés des prochaines dates

Inscription newsletter >
Ressources

Consulter le dernier livre blanc

A venir prochainement :)

Télécharger  >

Vous avez aime ? vous aimerez aussi :